credit entreprise

Accueil > Crédit Professionnel > Actualités

Crédit professionnel : 96 milliards d’euros pour les TPE-PME

Crédit : les banques accordent 96 milliards d’euros

96 milliards d’euros, c’est le montant que les grandes banques hexagonales accorderont en 2010 aux PME (petites et moyennes entreprises) et TPE (très petites entreprises). L’annonce de cette enveloppe intervient après la réunion la semaine dernière entre le Président de la République, Nicolas Sarkozy, et les directeurs des principaux établissements prêteurs. Étaient également présents le Médiateur du Crédit Gérard Rameix, le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer, la ministre de l’Économie Christine Lagarde et le Premier ministre François Fillon.

L’objectif de la rencontre ? Enjoindre les banques à « rester pleinement mobilisées pour assurer le financement de l’économie dans la période de reprise qui s’annonce ». Nicolas Sarkozy leur a également demandé de faciliter « l’obtention des concours nécessaires [au] développement » des PME-TPE.

En attendant, le montant débloqué représente une hausse de 3% par rapport à l’an dernier. 58 milliards d’euros sont alloués aux opérations de prêts entreprise à court terme (durée inférieure ou égale à un an) tandis que les 38 milliards d’euros restants concernent les crédits à moyen et à long terme. Les prêts accordés sur des durées plus longues visent à financer les investissements des entreprises.

Parallèlement à cette réunion, la Banque de France a publié ses derniers chiffres concernant la production de crédits professionnels. Résultat : à la fin janvier 2010, les crédits mobilisés et mobilisables ont progressé de 0.8% sur un an. Dans le détail, les financements octroyés aux PME indépendantes et aux micro-entreprises sont en hausse de 2.4%, au contraire de ceux accordés aux grandes entreprises, en baisse de 0.8%.

Pour information, ce que la Banque de France appelle « crédits mobilisables » concernent les parties non utilisées des crédits octroyés aux entreprises. Le terme inclut également les « parties disponibles des crédits en compte d’affacturage ».



(le 09 Mars 2010)

©
Retour au sommaire
© empruntis 2018