credit entreprise

Accueil > Crédit Professionnel > Guide du crédit professionnel

Comment mettre toutes les chances de son côté ?

Comment mettre toutes les chances de son côté ? En raison du coût et du risque que représente un credit entreprise, la banque a besoin d’être rassurée sur le sérieux de votre projet.

Sa décision de vous financer ou non résultant de plusieurs paramètres, il convient d’instaurer un dialogue de confiance avec votre conseiller et de lui fournir un maximum d’informations afin d’optimiser vos chances.


Dans le cadre d’une création d’entreprise



Votre argumentaire s’appuiera sur :

- La crédibilité de votre projet
Pour cela, soignez votre dossier de présentation : n’hésitez pas à établir un business-plan comprenant résumé du projet, étude de marché et informations financières (plan de financement…). Concernant celles-ci, votre chiffre d’affaires prévisionnel constituera un élément-clé de votre dossier, a fortiori s’il a été établi par un expert-comptable ou un consultant.
Le formulaire doit être dûment rempli : Un dossier complet constitue en effet un gain de temps non négligeable. D’une part, il évite l’habituel premier rendez-vous de prise de contact et de connaissance du dossier par le conseiller ; de l’autre, il permet à celui-ci d’être mieux informé de votre projet et donc de mieux vous aiguiller.

- Votre expérience personnelle
Votre parcours professionnel doit convaincre le conseiller que vous avez les compétences nécessaires à l’exercice de votre future activité. Une expérience similaire au domaine dans lequel vous vous lancez constitue un plus. Si tel est le cas, vous préciserez durant combien d’années vous l’avez exercée. À noter que certaines professions nécessitent d’être titulaire de qualifications et/ou de diplômes précis (pharmacien, avocat…).

- Votre situation personnelle
Votre patrimoine et votre épargne hors immobilier seront des atouts pour convaincre votre banque. Vous pourrez en effet les apporter en garantie de votre prêt.


Si votre entreprise est déjà en activité



Le conseiller arrêtera une décision en fonction :

- Des résultats de votre activité
Plusieurs éléments financiers entrent en ligne de compte : le chiffre d’affaires réalisé sur les trois dernières années, le résultat d’exploitation du dernier bilan, votre capacité d’autofinancement ainsi que vos crédits en cours.

- De la logique de votre investissement
En clair, il s’agit d’expliquer quelle plus-value apportera cet investissement. Vous devrez également démontrer que ce dernier est en phase avec la situation économique globale et celle de votre secteur.


En cas de reprise d’activité



Les éléments pris en compte sont :

- Votre expérience
Là aussi, une expérience similaire au même domaine d’activité de l’entreprise que vous reprenez sera un solide argument dans votre recherche de financements.

- L’activité de l’entreprise que vous reprenez
Le conseiller tiendra compte du domaine d’activité de votre entreprise, de son implantation et de ses derniers résultats.

- Le sérieux de votre projet
Appuyez-vous là aussi sur votre business plan. Ce dernier doit inclure un maximum d’informations financières : dernier chiffre d’affaires, dernier résultat net, trois derniers bilans et chiffre d’affaires prévisionnel pour les deux prochaines années (l’établissement de celui-ci par un spécialiste serait un plus).
Vous devrez par ailleurs expliquer les actions que vous comptez mettre en œuvre pour assurer la transition puis développer l'entreprise.


©
© empruntis 2018