credit entreprise

Accueil > Crédit Professionnel > Guide du crédit professionnel

Quels sont les renseignements à apporter et les documents à fournir ?

Quels sont les renseignements à apporter et les documents à fournir ?

Les renseignements demandés sur notre formulaire



1. Pour une création d'entreprise, vous renseignerez :

- Le type de projet que vous souhaitez financer (création d'entreprise, reprise de société ou entreprise déjà en activité).

- Votre secteur d'activité (commerce, bâtiment/travaux publics, médical/paramédical, conseil/informatique, cafés/hôtels/restaurants, petites industries, transport/automobile, professions de l'immobilier, juridique/comptable, agriculture/pêche etc.).

- Votre métier : une liste apparaîtra en fonction de votre secteur d'activité.

- Vos besoins : il s'agit soit d'une trésorerie (affacturage…), soit du financement d'une installation (rachat de clientèle, travaux, reprise, rachat de parts sociales…) ou d'un équipement (matériel, machine, véhicule utilitaire ou professionnel). Vous devrez également expliquer en quelques lignes quels sont vos besoins.
D'autres informations vous seront demandées : le montant de l'investissement, celui du crédit, votre niveau d'apport, le nom de votre banque principale, le nombre d'années depuis lequel vous êtes client de celle-ci, les aides financières dont vous disposez (Oséo par exemple).

- Votre activité :
. le stade auquel se situe votre projet,
. le statut juridique de votre société,
. son emplacement.
. un chiffre d'affaires prévisionnel. Concernant celui-ci, vous devrez préciser s'il a été établi ou non par une personne extérieure (expert comptable, consultant...).

- Votre situation et votre expérience :
. vous préciserez si vous montez votre projet seul ou avec des associés,
. votre fonction (gérant/dirigeant, associé, administrateur ou entrepreneur individuel),
. vous avez des parts dans d'autres sociétés,
. votre situation familiale (célibataire, divorcé, marié), . votre situation professionnelle (salarié, sans activité, chef d'entreprise…),
. votre niveau d'études,
. si vous avez déjà eu une expérience similaire dans le domaine d'activité sur lequel vous vous positionnez (si oui, de combien d'années ?).

- Vos revenus et vos charges
. vous indiquerez si vous possédez des crédits à titre personnel et professionnel en précisant le type de crédit, le niveau de mensualité et le montant à rembourser,
. le niveau de vos revenus (revenus nets mensuels, montant des primes annuelles…),
. le niveau de vos charges (loyer de votre résidence principale…),
. votre patrimoine (montant estimatif de votre patrimoine immobilier et de votre épargne).

- Vos coordonnées, avec :
. votre nom,
. prénom,
. date de naissance,
. adresse, . code postal,
. e-mail,
. vos numéros de téléphone,
. vos disponibilités pour un rendez-vous.


2. Pour une reprise d'activité, les informations demandées sont également regroupées en huit postes :

- Votre projet (création d'entreprise, reprise de société ou entreprise déjà en activité).

- Votre secteur d'activité (commerce, bâtiment/travaux publics, médical/paramédical, conseil/informatique, cafés/hôtels/restaurants, petites industries, transport/automobile, professions de l'immobilier, juridique/comptable, agriculture/pêche etc.).

- Votre métier

- Vos besoins. Trois cas de figure possibles : trésorerie (affacturage, restructuration de dettes…), besoin d'équipement (véhicule utilitaire, véhicule professionnel, matériel…) et financement d'une reprise (rachat de clientèle, droit au bail, locaux professionnels, travaux, reprise et rachat de parts sociales).
Vous devrez également indiquer : le montant de l'investissement, celui de votre apport, le montant du crédit, si vous disposez d'aides de type Oséo, le nom de votre banque principale (avec le nombre d'années comme client de celle-ci).

- Votre activité:
. quelle est la date de reprise de la société ?
. avez-vous identifié l'entreprise que vous souhaitez reprendre ?
. quel est le nom de la société ?
. son N° de SIREN ?
. son statut juridique ?
. son adresse d'implantation ?
. le nombre de ses salariés ?
. quel est le dernier chiffre d'affaires de l'entreprise ?
. son dernier résultat net ?
. sa valorisation ?
. son chiffre d'affaires prévisionnel ? À ce titre, vous préciserez si le prévisionnel a été évalué ou non par un expert comptable ou un consultant.

- Votre situation et expérience.
Les questions sont identiques à celles relatives à une création d'entreprise :
. avez des parts dans d'autres sociétés ?
. en êtes-vous gérant ?
. quelles sont vos situations familiale et professionnelle ?
. depuis quand exercez-vous votre profession ?
. possédez-vous une expérience proche au domaine d'activité de la société que vous souhaitez reprendre (avec le nombre d'années d'expérience dans le domaine) ?

- Vos revenus et charges :
De même que pour une création d'entreprise, vous indiquerez :
. si vous remboursez des crédits à titre personnel et professionnel en précisant le type de crédit, le montant de la mensualité et celui restant à rembourser,
. vos revenus (revenus nets mensuels, montant des primes annuelles, autres épargnes),
. vos charges (loyer de votre résidence principale, autres charges…),
. le patrimoine (montants de votre patrimoine immobilier et de votre épargne).

- Vos coordonnées :
. votre nom,
. prénom,
. date de naissance,
. adresse, . code postal,
. e-mail,
. vos numéros de téléphone,
. vos disponibilités pour un rendez-vous.


3. Dans le cadre d'une entreprise déjà existante, le nombre de rubriques est réduit à sept :

- Votre projet (création d'entreprise, reprise de société ou entreprise déjà en activité).

- Votre secteur d'activité (commerce, bâtiment/travaux publics, médical/paramédical, conseil/informatique, cafés/hôtels/restaurants, petites industries, transport/automobile, professions de l'immobilier, juridique/comptable, agriculture/pêche etc.).

- Votre métier

- Vos besoins. Parmi les choix suivants :
. financer votre installation (rachat de clientèle, droits au bail, locaux professionnels, travaux, reprise, rachat de parts sociales),
. financer un équipement (véhicule utilitaire, véhicule professionnel, matériel lourd, matériel de gestion, machine),
. trésorerie (trésorerie, affacturage, restructuration de dette).

Vous y indiquerez également : le montant de votre investissement, votre niveau d'apport, le montant du crédit souhaité, le nom de votre banque principale, depuis combien d'années vous êtes client de celle-ci.

- Votre activité:
. le nom de votre société
. son N° de SIREN ?
. sa date de création,
. son statut juridique,
. son adresse,
. le nombre de salariés,
. votre chiffre d'affaires sur les trois dernières années,
. le résultat d'exploitation du dernier bilan,
. votre capacité d'autofinancement,
. si vous avez des crédits en cours pour cette activité

- Votre situation personnelle :
. votre fonction (gérant/dirigeant, associé, administrateur, entrepreneur individuel),
. si vous avez ou non des associés,
. si oui, leurs noms, prénoms et dates de naissance.

- Vos coordonnées :
. vos nom, prénom et date de naissance,
. votre adresse, code postal, e-mail et téléphone,
. vos disponibilités.


Les documents à fournir



Chaque projet est différent et requiert donc des pièces justificatives propres. Il existe néanmoins un certain nombre de documents communs à tous les cas de figure :

- un dossier de présentation de votre projet. Ce dernier comprend plusieurs volets, dont une présentation de l'entreprise (nom, date de création, montant du capital de la société…), celle du dirigeant (nom, prénom, nationalité, situation personnelle, profession actuelle…), une autre du projet (produits ou services vendus, informations sur le marché et la clientèle…).

Vous devrez également y préciser les conditions de financement souhaitées (nature du prêt, montant, modalités de remboursement…). Le dossier est un élément essentiel de votre demande de financement, il constitue de fait un gage de sérieux pour les banques.

- une pièce d'identité,

- le compte de résultat prévisionnel. Ce document offre une estimation des résultats que vous comptez réaliser sur une période donnée (l'idéal est trois ans). Il est conseillé de le faire établir par un expert-comptable. En tout état de cause, les conclusions tirées ne doivent être ni trop optimistes, ni trop pessimistes,

- les statuts de la société,

- le K-bis, qui est un document extrait du registre du commerce et des sociétés, lui-même géré par le greffe du commerce. Le K-bis justifie de l'existence juridique de l'entreprise,

- un devis portant sur l'équipement ou les travaux financés par le crédit professionnel,

- le contrat de franchise, le cas échéant,

- le compromis de vente du fonds de commerce et/ou des murs, s'il y a lieu.


©
© empruntis 2018